Navigation des articles

Gratin de poireaux à la parmesane (sans lait, sans beurre)

Je cherchais, pour nos gratins une alternative à la béchamel et au gruyère. Petit pignon étant intolérante au lactose, impossible de faire comme d’habitude… C’est en feuilletant un des livres de Valérie Cupillard « sans lait et sans œuf« , que j’ai repéré un de ses gratins, à base de poudre d’amande : Allez hop, trop facile, je teste cette recette. Je m’attendais à un résultat peut-être un peu « sec » sans sauce, et bien pas du tout ! Voilà une recette originale, rapide, sans lactose et light, trop bien ! C’est adopté, je l’utilise sur tout mes gratins…


Pour 4 personnes        Préparation : 10 min               Cuisson : 15 min puis 25 min

-4 blancs de poireaux
-Un bol de poudre d’amande
-2 C à S de persil haché
-1 gousse d’ail
-sel , poivre

  1. Épluchez les poireaux, ne gardez que les blancs et coupez-les en grands morceaux (de 5 cm environ). Faites-les cuire 15 minutes à la vapeur.
  2. Épluchez la gousse d’ail et frottez avec celle-ci un plat à gratin. Ajoutez les poireaux égouttés. Salez, poivrez.
  3. Préchauffez votre four à 200°C
  4. Dans un saladier, mélangez la poudre d’amande et le persil. Ajoutez ce mélange dans le plat à gratin.
  5. Enfournez pour environ 25 min. Dégustez aussitôt.

Bon appétit !

8 réflexions au sujet de « Gratin de poireaux à la parmesane (sans lait, sans beurre) »

  1. Essaie le tofu soyeux. Je n’aime pas la bechamel et le tofu apporte l’humidité qui pourrait certainement manquer a ton gratin si les légumes n’étaient pas appropries a la poudre d’amande. Ou meme les 2 ! Le tofu soyeux, tu peux aussi le mélanger avec des epices, c’est super et ça remplace bien.
    Bises.

  2. Je ne suis pas la seule à piquer des idées dans les bouquins de Valérie Cuppilard.J’ai tenté des crêpes en remplaçant par 2 cuilléres à soupe de purée d’amandes diluées dans de l’eau (un lait d’amandes) et c’était délicieux.L’adaptation aussi d’un « pâté de pommes de terre » ou gâteau de pommes de terre pour les bourbonnais pure souche a fait la joie des gourmands de la famille ,en remplaçant la crème fraiche par un mélange purée de noisettes et purée d’amandes.Préparant une vie de retraités à bord d’un bateau ,je pense très sérieusement à modifier mon avitaillement .Bravo pour votre blog et bonne continuation .Marie-Hélène

    • Oui ce livre est un peu une référence en la matière ! De notre côté, même si nous resterons sur la terre ferme, nous faisons évoluer nos courses petit à petit !
      Merci pour ce commentaire et bonne continuation à vous !

  3. Mais c’est fabuleux comme idée ! Même sans être intolérant-e au lactose. Faut-il néanmoins privilégier les légumes un peu humides (qui rendent un peu d’eau) ou est-ce que ça marche à tout les coups ?

    • Pour le moment, j’ai testé cette recette avec de la purée de potiron, du choux-fleur et des Brocolis. Je pense qu’il faut privilégier, en effet, les légumes un peu « humides », sinon, le résultat risque d’être un peu sec. Si tu essayes d’autres versions n’hésites pas à nous en faire part !

      • Prenez la même recette , et à la place des amandes ou du tofu, essayez la purée de noix de cajoux que vous diluerez dans un peut d’eau afin d’obtenir presque ou casiment la même consistance qu’une crème liquide. Parsemez le tout de chapelure , un petit passage au four et le tour est joué. Les légumes sont beaucoup moins secs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *