Navigation des articles

Endro, mon nouveau coup de coeur Cosmétique

Aujourd’hui, je vous parle un peu de moi. Depuis quelques temps j’ai eu une véritable prise de conscience sur ma façon de consommer. J’ai changé, il y a déjà quelques années notre nourriture, (producteurs locaux, fruits et légumes de saison…), mais ce n’est pas un scoop 🙂 Plus récemment, j’ai souhaité modifier notre rapport aux produits cosmétiques et produits du quotidien. Les polémiques sur les perturbateurs endocriniens, la provenance des ingrédients qui composent ces produits, les contenants en plastiques… Autant de bonnes raison de réagir.

Un de nos gestes du quotidien, est d’appliquer, chaque matin un déodorant. Je voulais trouver une alternative aux déos que j’achète depuis…toujours. Je cherchais donc un produit naturel, efficace, une fabrication Française et à proximité de ma belle Bretagne. Bingo, je suis alors tombée sur les déodorants Endro. Endro, c’est quoi ? Une entreprise qui crée des déodorants en bocaux formulés avec 4 ingrédients naturels seulement et disponibles en 4 parfums, avec ou sans huiles essentielles, ils peuvent correspondre aux aisselles de toute la famille y compris aux femmes enceintes ou allaitantes (version sans huiles essentielles). J’ai testé et j’adore la texture, le format, les parfums et ils sont très efficaces ! Au delà de ça, l’aventure de ce jeune couple m’a intéressée, j’ai donc essayé d’en savoir plus. Découvrez avec moi leurs parcours !

Qui se cache derrière Endro ?

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Boris Le Goffic : « Diplômé de l’Ecole de Commerce Kedge Business School à Bordeaux en 2018, après plusieurs expériences en entreprise et un voyage en Asie du Sud-Est des plus instructif, j’ai décidé de me lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. Ayant vu de véritables mers de plastique en Asie, j’ai décidé d’investir du temps et de l’énergie pour proposer une alternative aux cosmétiques classiques qui sont souvent proposés dans des emballages en plastique. Au sein de l’entreprise, je m’occupe entre autre de la partie commerciale, comptabilité, finance et achats. »

Marion Le Goualher : « Je suis une vraie bretonne (à la tête dure) très ouverte et curieuse, j’adore fabriquer, créer, tester de nouvelles choses pour améliorer mon quotidien ! Sensibilisée très tôt dans ma famille aux produits naturels, « bio » et au « consommer local », je me suis naturellement intéressée à ces valeurs qui sont aujourd’hui fondamentales à mes yeux. Je fais de plus en plus attention à ce que je consomme mais aussi à ce que j’applique sur mon corps et suis en recherche constante de simplicité. Architecte diplômée, c’est lors de mon échange universitaire au Mexique que j’ai pris conscience de l’urgence de réagir face à notre usage déraisonné du plastique afin de préserver ce que nous avons de plus précieux, notre planète ! Dans l’entreprise, je suis principalement axée sur l’aspect création, formulation mais également communication. Nous réalisons les productions ensemble. »

Quelle est votre histoire, votre parcours ?

Ensemble depuis plus de 2 ans, à son retour d’Asie en Décembre 2018 Boris avait cette grande envie d’entreprendre, de créer une entreprise qui ait du sens ; de mon côté je ne me plaisais plus tellement dans mon métier, j’avais « créé » ce produit (le déodorant) pour mon usage personnel mais aussi pour l’offrir à Noël à ma famille (qui l’a adopté directement !) et envie de le faire connaître à plus de monde, de partager cette belle et simple découverte en la rendant accessible. L’Ecole de Commerce de Boris (Kedge Bordeaux) lançait en Mars 2019 un appel à projets, j’ai rempli le formulaire, nous avons été retenus au premier puis second jury et pour être finalement reçus dans l’incubateur de Kedge Business School. Ça a été le début de cette tumultueuse aventure car nous avons (presque) tout découvert au fur et à mesure, mais c’est aussi ça le jeu de la création d’entreprise !

Une entreprise bretonne, chouette 🙂 Quelle relation entretenez-vous avec notre belle région ?

Nous sommes tous les deux très amoureux de notre région d’origine (nous sommes tous les deux nés à Lannion, y avons fait notre scolarité jusqu’au Lycée où on s’est rencontrés) car après de nombreux voyages à l’étranger (Mexique pour moi, Asie pour lui), quelques années à vivre dans d’autres villes (Rennes, Bordeaux, Paris), nous avons décidé assez simplement de revenir à la source ! Très sportifs, on aime courir en bord de mer sur les sentiers douaniers, profiter des paysages très changeants et toujours sauvages, de la plage en été (on se baigne oui oui !). On connaît aussi quelques mots de breton, des petites phrases que nos parents, grands-parents ou professeurs nous disaient. C’est pourquoi on a choisi très rapidement un nom breton pour notre marque, Endro, qui veut dire « Nature » ou encore « Environnement » car on tient beaucoup à ce qu’il nous offre à voir, à vivre et il est primordial pour nous de le préserver. On souhaite travailler au maximum avec des partenaires locaux pour développer l’activité sur le territoire (ESAT de Lannion, Technopole Anticipa, partenariats avec des artisans locaux…).

Pourquoi avoir développé cette activité ?

La création d’Endro découle d’un souhait simple, celui de proposer des produits cosmétiques 100% naturels efficace avec une recette simple, sans risque pour la santé, qui dit non au plastique tout en restant pratique pour celui qui l’utilise, en commençant par une gamme de déodorants !

Quand j’ai commencé à le faire pour moi, j’ai été très vite convaincue du résultat mais j’ai aussi remarqué une certaine contradiction : même si chacun peut le faire, il est parfois difficile de trouver les bons ingrédients (magasins spécialisés, rayons inhabituels, produits assez méconnus, achats en grosses quantités…) et on peut vite se retrouver un peu perdu.e voire déçu.e du résultat. Alors pourquoi ne pas proposer directement à la vente le produit fini ? 

Au même moment, s’est posée la question du contenant : hors de question d’utiliser du plastique (écologiquement et esthétiquement pas terrible), je voulais qu’on puisse apprécier visuellement le produit et proposer quelque chose d’original : le bocal en verre des placards de ma grand-mère version miniature ! Hermétique, vraiment recyclable, réutilisable avec un petit côté artisanal ! Pour l’application, après une étude de marché, nous avons lu que l’application strictement manuelle pouvait freiner certains utilisateurs potentiels, nous avons donc créé une petite spatule en bois qui s’intègre parfaitement dans le packaging !

Quels sont les ingrédients utilisés dans vos produits ?

Des ingrédients très simples, bruts : huile de coco, amidon de maïs, bicarbonate de sodium, cire de carnaùba et des huiles essentielles. Nous sélectionnons des matières premières bio, non raffinées. Nos déodorants sont sous mention Nature & Progrès.

Une production artisanale ?

Il était évident pour nous de maîtriser complètement notre produit c’est pourquoi depuis le début, nous faisons tout nous-même de A à Z : production, mise en bocaux, étiquetage, colis, SAV, communication… Nous avons monté notre atelier de fabrication dans le respect des normes relatives à la cosmétique et sommes accompagnés par une experte dans le domaine de la cosmétique. Aujourd’hui c’est un ESAT qui s’occupe de la partie étiquetage.

D’autres produits en devenir ?

Bien sûr, nous prévoyons d’élargir notre gamme de produits et ce très prochainement ! Mais on ne veut pas tout dévoiler…

Un mot pour définir votre belle aventure ?

Les meilleures choses sont les plus simples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.